Aventures au Japon : sushi, matcha et Mont Fuji

FeaturedVue Mont Fuji Nikon Japon

En novembre dernier, après 3 semaines passées à Shanghai, Thibault et moi atterrissions au Japon pour un mois. Un mois de découvertes, d’émerveillements, de surprises, d’étoiles plein les yeux…un vrai coup de foudre pour ce pays, ses habitants, ses paysages et sa gastronomie !

Je n’avais pas été autant touchée par un pays depuis l’Islande, et avant ça la Nouvelle-Zélande, et j’avais donc très envie de partager mes coups de coeur avec vous !

Cette aventure nippone donnera donc lieu à 5 articles : le premier se concentrant sur le sud de Tokyo, nous rejoindrons ensuite le centre de la capitale nippone, puis nous embarquerons pour un voyage tout au sud d’Okinawa, sur une île paradisiaque qui porte le doux nom d’Ishigaki, avant de remonter en direction d’Osaka et Kyoto, pour finir dans les montagnes sacrées de la région de Kumano.

KAWASAKI

Nous avons atterri le 2 novembre à Tokyo et nous séjournions à Kawasaki ; nous étions hébergé gratuitement d’où la raison pour laquelle nous n’étions pas en plein centre ville. L’avantage de Kawasaki ? Vous pouvez facilement naviguer entre Tokyo et les villes côtières plus au sud, c’était donc un parfait compromis pour nos envies de villes et de nature.

Ramen Kawasaki

Arcade Kawasaki Japon

Lazona Kawasaki Plaza : Food court où vous trouverez une multitude de traiteurs de sushi, bento, salade, desserts…un régal pour le yeux et les papilles !

Ichiran Kawasaki : mon tout premier ramen japonais, végétarien, avec un oeuf tamago et des champignons marinés, que j’ai mangé bien sagement dans mon compartiment pour une personne !

Anata No Warehouse : une salle d’arcade complètement dingue, on croirait pénétrer dans un jeux vidéo. À tester absolument ! (Emplacement exact ici

YOKOHAMA

J’ai eu l’immense chance de célébrer mon 29e anniversaire au Japon et de passer une très belle soirée à Yokohama, capitale du jazz du Japon. Avec son port, sa grande roue et ses bateaux en bois, il y règne une atmosphère de stations balnéaires. C’est d’ailleurs le spot parfait pour déguster LA glace japonaise : Cremia. Avec son cône en pâte sablée et son goût de crème fraîche, vous ne pourrez pas y résistez, croyez-moi.

Grande roue Japon

Tokiwa sushi yokohama japon

Tokiwa sushi yokohama japon

sushi yokohama japon

Glace Yokohama Japon

Tokiwa sushi : une petite perle bien cachée dans une rue du centre de Yokohama. On choisit entre le menu dégustation sushi ou sushi & sashimi et on se laisse guider par les deux chefs (un père et son fils) qui nous font déguster une myriade de poisson crus, tous plus délicieux les uns que les autres. L’ambiance, la gentillesse des chefs et l’atmosphère si particulière du lieu en ont fait une expérience unique. (Pour retrouver l’adresse c’est par ici

Stand de glace : en face de la grande roue, vous trouverez un petit stand surplombé de nounours en guimauve géant, commandez une Crémia (avec supplément nounours) et balladez-vous le long de l’eau.

KAMAKURA & ENOSHIMA

Plutôt férus de nature que de capitales, nous avons découvert le sud de Tokyo avant de réellement pénétrer dans la ville. Et nos premiers trains japonais nous ont mené vers les temples de Kamakura et la presqu’île d’Enoshima. Si vous prenez le train dans le bon sens -non je vous assure ça peut paraître simple comme ça mais il est très très facile de se perdre dans le réseau ferroviaire nippon- il ne vous faudra qu’une petite heure pour rejoindre Kamakura depuis Tokyo. Je vous recommande d’ailleurs le super site Hyperdia pour calculer tous vos itinéraires ! Nous nous sommes arrêtés à Hase, puis nous avons rejoint le temple de Kotoku-in, où nous avons été époustouflés par un gigantesque Buddha de bronze. Nous avons ensuite fait une très belle balade en nous rendant d’un temple à l’autre, à travers la forêt, les collines, en admirant les splendides couleurs d’automne, les dégradés dorés et les points de vue sur la Baie de Sagami. J’ai découvert la tradition des oracles :  en échange de quelques yen japonais, vous choisissez un petit morceau de papier qui prédit votre avenir. S’il est de bonne augure, conservez-le avec vous, sinon, accrochez-le sur un pan de bois pour conjurer le mauvais sort !

Nous avons ensuite repris le train à Kamakura, direction Enoshima ; la ligne longe la côte, je vous conseille de prendre le train à l’heure du coucher du soleil pour admirer les dégradés de rose sur la mer, émerveillement garanti ! Si vous avez une petite faim, la rue qui mène de la station à la jetée regorge de pépites culinaires. Nous avons jeté notre dévolu sur une restaurant de poissons crus, avec les langoustes qui barbotent dans les aquariums, et nous avons dégusté l’un des meilleurs sukimi don de notre voyage ! Nous avons ensuite entamé une balade digestive en direction de la presqu’île, et nous avons pu admiré une splendide pleine lune orange au-dessus de la mer… je n’ai malheureusement aucune photo suffisamment jolie à vous montrer, mais il me suffit de fermer les yeux pour revivre ce moment. Une fois le pont traversé, nous avons fait une halte dans une petite rue bien achalandée pour nous régaler de glaces japonaises au matcha avant de gravir les « quelques » marches qui mènent aux multiples temples qui jalonnent la colline. Nous avions prévu de monter en haut de la tour qui surplombe Enoshima, mais c’était sans compter les 2h de queue qui nous attendait une fois en haut, nous avons donc rebrousser chemin et repris le train direction Kawasaki !

Buddha temple kamakura japon

Rituel Temple Kamakura Japon

tenue traditionnelle

Tenues colorées temples kamakura japon

Oracle temple kamakura japon

Sukimi don Enoshima Japon

Dorayaki matcha

しらすと伊勢海老の忠兵衛 : le restaurant de poissons cru où nous avons mangé de délicieux sukimi don, des bols de riz vinaigré recouvert de poissons crus. (Adresse exacte ici

Échoppe de dorayaki : quand vous sortez de la gare à Hase, remontez la rue en direction de Kyotoku-in, vous trouverez une toute petite enseigne qui fait des dorayaki à tomber par terre !

HAKONE & LE MONT FUJI

Nous avions tout d’abord choisi Hakone pour sa distance raisonnable avec Tokyo, nous voulions à tout prix voir le Mont Fuji mais les 4 heures de trajet -avec pas moins de 5 trains- qui nous séparaient de la région des Cinq Lacs nous avaient un peu refroidi. Et l’ascension du sommet étant quasiment impossible en hiver, nous nous étions résolu à l’observer de loin. Niché au coeur des montagnes, le petit village d’Hakone vous transporte hors du temps : forêts luxuriantes, multitude de onsen et parmi les ryokan les plus beaux du pays. Avec son atmosphère de petite station de montagne, c’est la destination parfaite pour une escapade en amoureux, à seulement 1h30 en Romance Car de Tokyo. Nous avons dormi dans notre première chambre capsule à la Guest House Azito, que nous recommandons vivement pour les petits budgets : l’accueil est tout simplement génial (plans détaillé avec forces explications, réduction dans un onsen voisins, guide des expressions japonaises imagées…), vous passez la nuit dans une cabane en bois (parfait pour les grands enfants comme nous !),  et le matin vous prenez un délicieux petit déjeuner à base de ce pain de mie si moelleux (je vous en reparlerai dans une futur article). Nous sommes arrivés en fin de matinée, avons déposé nos bagages et sommes partis explorer les sentiers de randonnée environnant. Comme dans la vaste majorité du pays, les temples sont omniprésents et chaque excursion se transforme en balade spirituelle. Nous avions acheté de quoi pique-niquer au 7 Eleven ; c’est un des secrets du Japon : vous pouvez trouver de super bento, frais et sains, à petits prix dans les convenience store tels que les 7 Eleven, ce qui permet d’équilibrer le budget si, comme nous, vous restez plusieurs semaines. Après une randonnée écourtée, pour cause de gros coup de fatigue, nous avons rejoint le onsen Yuasobisho où nous nous sommes réchauffés dans les bassins extérieurs. Un pur moment de bien-être et de détente !

Qu’est-ce qu’un Onsen ? Ce sont des bains extérieurs et intérieurs dont l’eau est chauffée grâce à la géothermie. Les bains sont majoritairement non mixtes et vous vous baignez nu.

Romance car ticket japon

temple Hakone

Street food Hakone

Chambre capsule

Hake by night japon

Nous avons ensuite opté pour une petite auberge, Karuta, qui prépare de délicieux Hot Pots. Installés sur un tatami, nous avons fait connaissance avec le couple de japonais qui dînait à côté de nous et ils nous ont fait découvrir le shōchū, un alcool traditionnel, que j’ai dégusté avec du thé vert.

Le deuxième jour, nous avons pris le premier bus direction le lac Ashi, tout excités de découvrir le Mont Fuji ! Arrivés sur place, le temps était tellement mauvais que nous ne voyions pas le lac, les bateaux qui le traversent ne circulaient pas, et bien entendu, on ne distinguait pas du tout la mythique montagne… mais nous n’avions pas fait tout ce chemin pour rester plantés là et nous morfondre, nous avons donc décidé de nous promener le long de la berge et de rejoindre le parc Onshihakone. Le temps que nous ayons atteint le haut du parc et son belvédère, le ciel s’était dégagé et nous avons assisté à l’un de nos plus beaux souvenirs du Japon : le Mont Fuji s’est peu à peu dévoilé sous nos yeux, baigné de lumière. Nous avons été subjugués par ce spectacle et nous ne pouvions plus détacher nos yeux de cette montagne enneigée, qui se dressait là devant nous ! La mer ayant retrouvé son calme, nous avons ensuite embarqué sur un immense bateau en bois et nous avons pu admiré le Mont Fuji depuis le lac avant de rejoindre le téléphérique qui mène à Kami-Gora. Si vous avez un petit creux, je vous recommande de faire une pause en vous baladant le long du lac et de déguster un bol de soba chez Kojiri, assis sur un tatami avec vu sur le lac. De retour à la station, n’oubliez-pas la glace au Matcha avant d’embarquer dans le téléphérique ! Nous avions très envie de faire l’ascension à pied, mais l’activité volcanique nous en a malheureusement empêché.

Lorsque vous êtes dans des régions volcaniques, pensez bien à vous renseigner sur l’activité des volcans qui impactent l’ouverture des chemins de randonnées.

L’arrêt à Kami-Gora vous permettra de prendre de la hauteur par rapport au Mont Fuji, et de goûter d’étranges oeufs noirs cuits dans le souffre. Une fois notre carte SD saturée de photos du Mont Fuji, nous avons repris le téléphérique et nous sommes descendus à la station Sounzan, puis nous avons marché dans les petites rues de Gora pour rejoindre la station de Kowakidani où nous avons pris le train direction Hakone-Yumoto.

Un petit conseil : placez-vous tout à l’avant du train, vous donnez directement sur les rails et le spectacle à travers la forêt vaut le détour !

Lac Ashi Japon

Escalier Parc Lac Ashi Japon

Vue Mont Fuji Japon

Vue lac Mont Fuji

Restaurant Soba Lac Ashi

Glace matcha

Souffre Montagne Mont Fuji Japon

Nous avons acheté nos billets retour en Romance Car pour Tokyo, ils s’achètent le jour-même, et nous avons quitté Hakone, les yeux plein d’étoiles et le coeur empli de merveilleux souvenirs.

Guest House Azito : en plein coeur d’Hakone, elle convient parfaitement aux petits budgets. Environ 50€/nuit hors petit déjeuner. (Adresse ici

Yuasobisho Hot Springs : ce onsen est parfait pour une première expérience ou tout simplement pour se détendre après une journée de randonnée dans les forêts alentours. Vous bénéficiez d’une réduction via la Guest House Azito. (Adresse ici)

Karuta : petite auberge familiale, vous avez le choix entre le comptoir pour déguster des sushi ou les tatami pour un dîner chaleureux atour d’un hot pot. La serveuse et le cuisiner sont adorables ! (Adresse ici)

Kojiri お食事処・釣舟 うえ乃 : Assis sur des tatami, vous surplombez le lac Ashi en dégustant des soba, des udon et de délicieux tempura. (Adresse ici)

La suite au prochain épisode 🙂 En attendant, n’hésitez pas à partager vos bonnes adresses et vos coups de coeur japonais !