L’eau à la bouche #Paris10

bonnes adresses Paris 10 Canal Saint Martin

Un petit creux ? Je vous emmène au bord du Canal Saint Martin pour une overdose de bonnes choses !

Restaurant bar boulangerie Paris 10

Hôtel du Nord

Pour un apéro entre copain ou un dîner en amoureux, ce petit bistrot aux lumières tamisées fait des merveilles : verre de vin bio à 5€, burrata à tomber et à partager, pâtes aux truffes qui rendent jaloux vos voisins de table, chandelier et lumières tamisées, serveurs très sympa…bref on adore et on recommande !

102 quai de Jemmapes, 75010 Paris

L’apéro Saint Martin

Avec un happy hour entre 17h et 20h pour se désaltérer à grand renfort de Galia, cette nouvelle adresse nous régale de poissons fumés, de rillettes, de charcuterie et de frites maison ! De la bière parisienne, du vin parisien et de la bonne humeur, notre nouveau repère pour les beaux jours !

104 quai de Jemmapes, 75010 Paris

La Fontaine de Belleville

Que ça soit pour le café de la brûlerie du même nom, pour une pinte venue tout droit de chez nos chouchou (l’Outland) ou pour un brunch au prix tout doux, on a toujours une bonne raison d’aller squatter la terrasse chauffée de la Fontaine. Mention spéciale pour les samedi soir jazz live !

31 rue Juliette Dodue, 75010 Paris

Myrthe

Notre fournisseur officiel d’apéro : chorizo à la coupe, bières fraîches Deck and Donahue, muesli salé Catherine Kruger…et surtout de la gentillesse à revendre ! Faites le plein de victuailles et trouvez-vous une petite place au bord du canal : détente et régalade garanties !

10 rue de la Grange aux Belles, 75010 Paris

Keak & Vero

Il vous faudra remonter un peu le canal en direction de Louis Blanc pour trouver ce petit restaurant vietnamo-thaïlandais. C’est notre cantine depuis 3 ans déjà et même si nous avons exploré toute la carte on ne se lasse pas de la gentillesse des propriétaires qui travaillent en famille, de l’explosion d’épices des curry jaunes, vert, rouge ou encore des desserts fait maison au bon goût de coco.

1 rue Alexandre Parodi, 75010 Parodi

Siseng

Des petits pains chinois bien gonflés (baozhi) qui renferment un délicieux steak de bœuf mariné aux cinq épices, le tout accompagné d’une belle portion de frites de patates douces à s’en décrocher la mâchoire…bref vous l’aurez compris, c’est un incontournable du canal !

Pssst : il existe même une version végétarienne à base de tofu et poireaux

82 quai de Jemmapes, 75010 Paris

Po Boy Café

Embarquement immédiat pour la Nouvelle-Orléans avec ce café, au-dessus duquel on retrouve le restaurant cajun Two Stories. Ici on vient déguster les traditionnels sandwiches de Louisiane : les Po-Boy. Un pain moelleux et brioché et de la viande effilochée rehaussée d’un mélange d’épices qui fait voyager vos papilles. À accompagner de chips maisons et d’un délicieux cocktail – le Moscow Mule – avant de déguster une énorme part de Lemon Meringue Pie – sûrement la meilleure que j’ai jamais mangé – pour une soirée aux accents trainants du Sud.

72 quai de Jemmapes,  Paris 10

IMA

Ici tout est dans les grandes salades fraîches préparées chaque matin. D’inspiration méditerranéenne, elles vous transportent en Grèce, en Italie, en Turquie…les associations sont surprenantes et convaincantes, et on n’oublie pas de garder une petite place pour le carrot cake et son glaçage au beurre de cacahuète !

39 quai de Valmy, 75010 Paris

El Guacamole

Des tacos, des burros, du guacamole, de la bière mexicaine et une ambiance de soir d’été à Mexico. Un petit coin d’Amérique latin à deux pas du canal pour te réchauffer les papilles et réviser tes cours d’espagnol de terminal.

37 rue Yves Toudic, 75010 Paris

Du pain et des idées

Le croissant est votre madeleine de Proust ? Amoureux du pain et des viennoiseries, vous avez trouvé votre temple ! Cette boulangerie à la façade Art Déco fabrique le meilleur pain du quartier (voir de Paris) : le Pain des Amis. Les viennoiseries pur beurre ne sont pas en reste : escargot à la pistache, chausson aux pommes, croissant… Le plus dur est toujours de choisir !

34 rue Yves Toudic, Paris 10

La Taverne de Zhao

Attachez votre ceinture, on embarque pour Shanghai ! Les momo (petit sandwich), les liangpi (nouilles froides au sésame et piments), les hot pot…on a l’embarras du choix et les effluves qui nous parviennent de la cuisine ouverte ne rendent pas le choix plus facile ! Grande adepte de thé chinois, j’y ai retrouvé le thé aux chrysanthèmes, le thé du puits du dragon (longjing) qui s’accordent parfaitement à tous les plats.

49 rue des vinaigriers, 75010 Paris

Piccoli Cugini

Ça fleure bon la dolce vita dans ce petit restaurant où l’on peut s’attabler autour d’une bougie, au bar ou sur la terrasse pour profiter de la lumière de fin de journée. Mention spéciale pour leur carpaccio de poissons et leur burrata hyper crémeuse. Entre amis ou en amoureux, le rendez-vous est pris pour une soirée pleine de douceur.

24 rue des vinaigriers, 75010 Paris

Liberté

La baguette au chocolat, le croissant aux framboises, les choux au café, le pain muesli…du petit déjeuner au dessert en passant par la pause goûter, on trouve toujours une bonne raison de s’arrêter chez Liberté. Pour ma part j’y suis tous les samedi matin pour rapporter les viennoiseries du petit déjeuner au lit !

39 rue des vinaigriers, Paris 10

Chiche

Parce qu’il manquait une adresse qui fleure bon les pois chiches, ce petit nouveau de la rue Château d’Eau, fait honneur à ses racines israéliennes. Ici on décline le houmous avec de la viande, du chou fleur, des brocolis…et surtout on se régale de petit pain pita tout chaud. Rien que d’en parler j’en ai l’eau à la bouche.

29 bis rue Château d’Eau, Paris 10

 

Bonne balade et bon appétit !

Aventures au Japon : sushi, matcha et Mont Fuji

Vue Mont Fuji Nikon Japon

En novembre dernier, après 3 semaines passées à Shanghai, Thibault et moi atterrissions au Japon pour un mois. Un mois de découvertes, d’émerveillements, de surprises, d’étoiles plein les yeux…un vrai coup de foudre pour ce pays, ses habitants, ses paysages et sa gastronomie !

Je n’avais pas été autant touchée par un pays depuis l’Islande, et avant ça la Nouvelle-Zélande, et j’avais donc très envie de partager mes coups de coeur avec vous !

Cette aventure nippone donnera donc lieu à 5 articles : le premier se concentrant sur le sud de Tokyo, nous rejoindrons ensuite le centre de la capitale nippone, puis nous embarquerons pour un voyage tout au sud d’Okinawa, sur une île paradisiaque qui porte le doux nom d’Ishigaki, avant de remonter en direction d’Osaka et Kyoto, pour finir dans les montagnes sacrées de la région de Kumano.

KAWASAKI

Nous avons atterri le 2 novembre à Tokyo et nous séjournions à Kawasaki ; nous étions hébergé gratuitement d’où la raison pour laquelle nous n’étions pas en plein centre ville. L’avantage de Kawasaki ? Vous pouvez facilement naviguer entre Tokyo et les villes côtières plus au sud, c’était donc un parfait compromis pour nos envies de villes et de nature.

Ramen Kawasaki

Arcade Kawasaki Japon

Lazona Kawasaki Plaza : Food court où vous trouverez une multitude de traiteurs de sushi, bento, salade, desserts…un régal pour le yeux et les papilles !

Ichiran Kawasaki : mon tout premier ramen japonais, végétarien, avec un oeuf tamago et des champignons marinés, que j’ai mangé bien sagement dans mon compartiment pour une personne !

Anata No Warehouse : une salle d’arcade complètement dingue, on croirait pénétrer dans un jeux vidéo. À tester absolument ! (Emplacement exact ici

YOKOHAMA

J’ai eu l’immense chance de célébrer mon 29e anniversaire au Japon et de passer une très belle soirée à Yokohama, capitale du jazz du Japon. Avec son port, sa grande roue et ses bateaux en bois, il y règne une atmosphère de stations balnéaires. C’est d’ailleurs le spot parfait pour déguster LA glace japonaise : Cremia. Avec son cône en pâte sablée et son goût de crème fraîche, vous ne pourrez pas y résistez, croyez-moi.

Grande roue Japon

Tokiwa sushi yokohama japon

Tokiwa sushi yokohama japon

sushi yokohama japon

Glace Yokohama Japon

Tokiwa sushi : une petite perle bien cachée dans une rue du centre de Yokohama. On choisit entre le menu dégustation sushi ou sushi & sashimi et on se laisse guider par les deux chefs (un père et son fils) qui nous font déguster une myriade de poisson crus, tous plus délicieux les uns que les autres. L’ambiance, la gentillesse des chefs et l’atmosphère si particulière du lieu en ont fait une expérience unique. (Pour retrouver l’adresse c’est par ici

Stand de glace : en face de la grande roue, vous trouverez un petit stand surplombé de nounours en guimauve géant, commandez une Crémia (avec supplément nounours) et balladez-vous le long de l’eau.

KAMAKURA & ENOSHIMA

Plutôt férus de nature que de capitales, nous avons découvert le sud de Tokyo avant de réellement pénétrer dans la ville. Et nos premiers trains japonais nous ont mené vers les temples de Kamakura et la presqu’île d’Enoshima. Si vous prenez le train dans le bon sens -non je vous assure ça peut paraître simple comme ça mais il est très très facile de se perdre dans le réseau ferroviaire nippon- il ne vous faudra qu’une petite heure pour rejoindre Kamakura depuis Tokyo. Je vous recommande d’ailleurs le super site Hyperdia pour calculer tous vos itinéraires ! Nous nous sommes arrêtés à Hase, puis nous avons rejoint le temple de Kotoku-in, où nous avons été époustouflés par un gigantesque Buddha de bronze. Nous avons ensuite fait une très belle balade en nous rendant d’un temple à l’autre, à travers la forêt, les collines, en admirant les splendides couleurs d’automne, les dégradés dorés et les points de vue sur la Baie de Sagami. J’ai découvert la tradition des oracles :  en échange de quelques yen japonais, vous choisissez un petit morceau de papier qui prédit votre avenir. S’il est de bonne augure, conservez-le avec vous, sinon, accrochez-le sur un pan de bois pour conjurer le mauvais sort !

Nous avons ensuite repris le train à Kamakura, direction Enoshima ; la ligne longe la côte, je vous conseille de prendre le train à l’heure du coucher du soleil pour admirer les dégradés de rose sur la mer, émerveillement garanti ! Si vous avez une petite faim, la rue qui mène de la station à la jetée regorge de pépites culinaires. Nous avons jeté notre dévolu sur une restaurant de poissons crus, avec les langoustes qui barbotent dans les aquariums, et nous avons dégusté l’un des meilleurs sukimi don de notre voyage ! Nous avons ensuite entamé une balade digestive en direction de la presqu’île, et nous avons pu admiré une splendide pleine lune orange au-dessus de la mer… je n’ai malheureusement aucune photo suffisamment jolie à vous montrer, mais il me suffit de fermer les yeux pour revivre ce moment. Une fois le pont traversé, nous avons fait une halte dans une petite rue bien achalandée pour nous régaler de glaces japonaises au matcha avant de gravir les « quelques » marches qui mènent aux multiples temples qui jalonnent la colline. Nous avions prévu de monter en haut de la tour qui surplombe Enoshima, mais c’était sans compter les 2h de queue qui nous attendait une fois en haut, nous avons donc rebrousser chemin et repris le train direction Kawasaki !

Buddha temple kamakura japon

Rituel Temple Kamakura Japon

tenue traditionnelle

Tenues colorées temples kamakura japon

Oracle temple kamakura japon

Sukimi don Enoshima Japon

Dorayaki matcha

しらすと伊勢海老の忠兵衛 : le restaurant de poissons cru où nous avons mangé de délicieux sukimi don, des bols de riz vinaigré recouvert de poissons crus. (Adresse exacte ici

Échoppe de dorayaki : quand vous sortez de la gare à Hase, remontez la rue en direction de Kyotoku-in, vous trouverez une toute petite enseigne qui fait des dorayaki à tomber par terre !

HAKONE & LE MONT FUJI

Nous avions tout d’abord choisi Hakone pour sa distance raisonnable avec Tokyo, nous voulions à tout prix voir le Mont Fuji mais les 4 heures de trajet -avec pas moins de 5 trains- qui nous séparaient de la région des Cinq Lacs nous avaient un peu refroidi. Et l’ascension du sommet étant quasiment impossible en hiver, nous nous étions résolu à l’observer de loin. Niché au coeur des montagnes, le petit village d’Hakone vous transporte hors du temps : forêts luxuriantes, multitude de onsen et parmi les ryokan les plus beaux du pays. Avec son atmosphère de petite station de montagne, c’est la destination parfaite pour une escapade en amoureux, à seulement 1h30 en Romance Car de Tokyo. Nous avons dormi dans notre première chambre capsule à la Guest House Azito, que nous recommandons vivement pour les petits budgets : l’accueil est tout simplement génial (plans détaillé avec forces explications, réduction dans un onsen voisins, guide des expressions japonaises imagées…), vous passez la nuit dans une cabane en bois (parfait pour les grands enfants comme nous !),  et le matin vous prenez un délicieux petit déjeuner à base de ce pain de mie si moelleux (je vous en reparlerai dans une futur article). Nous sommes arrivés en fin de matinée, avons déposé nos bagages et sommes partis explorer les sentiers de randonnée environnant. Comme dans la vaste majorité du pays, les temples sont omniprésents et chaque excursion se transforme en balade spirituelle. Nous avions acheté de quoi pique-niquer au 7 Eleven ; c’est un des secrets du Japon : vous pouvez trouver de super bento, frais et sains, à petits prix dans les convenience store tels que les 7 Eleven, ce qui permet d’équilibrer le budget si, comme nous, vous restez plusieurs semaines. Après une randonnée écourtée, pour cause de gros coup de fatigue, nous avons rejoint le onsen Yuasobisho où nous nous sommes réchauffés dans les bassins extérieurs. Un pur moment de bien-être et de détente !

Qu’est-ce qu’un Onsen ? Ce sont des bains extérieurs et intérieurs dont l’eau est chauffée grâce à la géothermie. Les bains sont majoritairement non mixtes et vous vous baignez nu.

Romance car ticket japon

temple Hakone

Street food Hakone

Chambre capsule

Hake by night japon

Nous avons ensuite opté pour une petite auberge, Karuta, qui prépare de délicieux Hot Pots. Installés sur un tatami, nous avons fait connaissance avec le couple de japonais qui dînait à côté de nous et ils nous ont fait découvrir le shōchū, un alcool traditionnel, que j’ai dégusté avec du thé vert.

Le deuxième jour, nous avons pris le premier bus direction le lac Ashi, tout excités de découvrir le Mont Fuji ! Arrivés sur place, le temps était tellement mauvais que nous ne voyions pas le lac, les bateaux qui le traversent ne circulaient pas, et bien entendu, on ne distinguait pas du tout la mythique montagne… mais nous n’avions pas fait tout ce chemin pour rester plantés là et nous morfondre, nous avons donc décidé de nous promener le long de la berge et de rejoindre le parc Onshihakone. Le temps que nous ayons atteint le haut du parc et son belvédère, le ciel s’était dégagé et nous avons assisté à l’un de nos plus beaux souvenirs du Japon : le Mont Fuji s’est peu à peu dévoilé sous nos yeux, baigné de lumière. Nous avons été subjugués par ce spectacle et nous ne pouvions plus détacher nos yeux de cette montagne enneigée, qui se dressait là devant nous ! La mer ayant retrouvé son calme, nous avons ensuite embarqué sur un immense bateau en bois et nous avons pu admiré le Mont Fuji depuis le lac avant de rejoindre le téléphérique qui mène à Kami-Gora. Si vous avez un petit creux, je vous recommande de faire une pause en vous baladant le long du lac et de déguster un bol de soba chez Kojiri, assis sur un tatami avec vu sur le lac. De retour à la station, n’oubliez-pas la glace au Matcha avant d’embarquer dans le téléphérique ! Nous avions très envie de faire l’ascension à pied, mais l’activité volcanique nous en a malheureusement empêché.

Lorsque vous êtes dans des régions volcaniques, pensez bien à vous renseigner sur l’activité des volcans qui impactent l’ouverture des chemins de randonnées.

L’arrêt à Kami-Gora vous permettra de prendre de la hauteur par rapport au Mont Fuji, et de goûter d’étranges oeufs noirs cuits dans le souffre. Une fois notre carte SD saturée de photos du Mont Fuji, nous avons repris le téléphérique et nous sommes descendus à la station Sounzan, puis nous avons marché dans les petites rues de Gora pour rejoindre la station de Kowakidani où nous avons pris le train direction Hakone-Yumoto.

Un petit conseil : placez-vous tout à l’avant du train, vous donnez directement sur les rails et le spectacle à travers la forêt vaut le détour !

Lac Ashi Japon

Escalier Parc Lac Ashi Japon

Vue Mont Fuji Japon

Vue lac Mont Fuji

Restaurant Soba Lac Ashi

Glace matcha

Souffre Montagne Mont Fuji Japon

Nous avons acheté nos billets retour en Romance Car pour Tokyo, ils s’achètent le jour-même, et nous avons quitté Hakone, les yeux plein d’étoiles et le coeur empli de merveilleux souvenirs.

Guest House Azito : en plein coeur d’Hakone, elle convient parfaitement aux petits budgets. Environ 50€/nuit hors petit déjeuner. (Adresse ici

Yuasobisho Hot Springs : ce onsen est parfait pour une première expérience ou tout simplement pour se détendre après une journée de randonnée dans les forêts alentours. Vous bénéficiez d’une réduction via la Guest House Azito. (Adresse ici)

Karuta : petite auberge familiale, vous avez le choix entre le comptoir pour déguster des sushi ou les tatami pour un dîner chaleureux atour d’un hot pot. La serveuse et le cuisiner sont adorables ! (Adresse ici)

Kojiri お食事処・釣舟 うえ乃 : Assis sur des tatami, vous surplombez le lac Ashi en dégustant des soba, des udon et de délicieux tempura. (Adresse ici)

La suite au prochain épisode 🙂 En attendant, n’hésitez pas à partager vos bonnes adresses et vos coups de coeur japonais !

 

Dans ma salle de bain #Green

Avec l’hiver arrivent les premiers rhumes, les maux de tête, la toux qui ne passe pas…tous ces petits bobos qui peuvent finir par nous mettre à plat et qu’on est habitué à traiter à grand renfort de Fervex, Doliprane et autres molécules.

Loin d’être une experte en naturopathie j’ai appris à remplacer la chimie par les plantes, les huiles essentielles et les épices, soucieuse d’être le plus en accord avec la nature possible. Je vous parlais, dans mon article précédent, de ma prise de conscience progressive quant à la protection de l’environnement et aux changements qui s’étaient opérés dans ma vie ces dernières années. Peu convaincue par le bio il y a encore 5 ans, je suis aujourd’hui intimement persuadée que nous devons revenir à une consommation raisonnée tant pour notre alimentation, que nos achats quotidiens. Il faut que nous réapprenions à aller doucement : soigner un rhume en 5 jours avec des produits naturels plutôt que vouloir guérir en 24h, se préparer une soupe maison pleine de nutriments plutôt que réchauffer une brique au micro-onde…

Aujourd’hui je voulais donc vous parler de mes petites astuces pour passer un hiver en pleine forme 🙂

Huiles essentielles tisanes

Le matin, après avoir appliqué ma crème hydratante, je mets quelques gouttes d’huile essentielle de Niaouli sur le bout de mes doigts et je l’applique dans le cou, du bas de l’oreille droite jusqu’à l’oreille gauche. C’est une huile anti-infectieuse qui dégage les voies respiratoires et qui est également un excellent remède contre les boutons de fièvre et les zona.

Je passe ensuite à l’huile essentielle de Ravintsara : j’en applique quelques gouttes sur chaque poignet, je frotte mes poignets l’un contre l’autre et j’inspire longuement, trois ou quatre fois de suite. Cette huile est parfaite pour booster vos défenses immunitaires et c’est également un très bon remède en cas d’infection ORL.

Et comme je ne passe pas assez de temps devant mon ordi – vive la freelance ! – et que je suis sujette à des migraines assez fréquemment, j’ai toujours – ou presque – mon roll on maux de tête à base de menthe poivrée à appliquer sur les tempes pour soulager la douleur.

Huiles essentielles

En cas de période de stress ou de grosse fatigue, je dépose quelques gouttes d’huile essentielle de lavandin sur mon oreiller avant de m’endormir, ça sent bon et ça me détend 🙂 Cette huile-là c’est un peu le couteau suisse de l’aromathérapie puisque vous pouvez aussi vous en servir dans vos sacs d’aspirateur pour éviter les mauvaises odeurs, en ajouter quelques gouttes dans votre nettoyant ménager pour éliminer les puces…bref elle est magique ! Attention toutefois si vous avez un chat, ne jamais appliquer d’huile essentielle directement sur sa peau.

Et si jamais je me sens stressée ou angoissée durant la journée, j’applique quelques gouttes d’huile essentielle de bergamote sur mon poignet, j’inspire profondément pendant quelques minutes et le tour est joué !

Pour finir sur une touche cocooning, je vous recommande chaudement les tisanes YogiTea, et particulièrement la Échinacée qui fait des miracles quand on a mal à la gorge, et la Digestion, qui est plutôt efficace après une bonne soirée raclette 🙂

Si vous voulez en savoir un peu plus sur le pouvoir des plantes et leur usage au quotidien, je vous conseille le Petit Larousse des plantes qui guérissent. Testé par ma maman, et hautement recommandé !

Larousse plantes aromathérapie

 

Et vous quelles sont vos astuces bien être à bas de plantes et d’huiles essentielles ?

 

2018 fois plus de bienveillance

Buddha Japon Bonne Année

L’année 2018 a commencé sous le thème du développement durable et de l’agriculture pour moi, puisque j’ai débuté ma formation en permaculture grâce au MOOC de l’Université des Colibris (toute les infos ici) que je compte mettre en pratique sur le terrain au printemps, puis dans le cadre du Super Projet que Thibault et moi avons pour la fin de l’année…mais ça je vous en parlerai plus tard !

Depuis presque deux ans, nous consommons à 80% du bio français et/ou des produits locavores, que ça soit pour notre alimentation ou l’entretien de notre appartement. Oui mais voilà, dans notre salle de bain, c’est un joyeux mélange de produits naturels et industriels, et dans notre penderie, il y a plus de marques fast fashion que de pièces équitables.

Je ne sais pas si c’est l’approche de la trentaine – dans 10 mois, oh là là – où tout simplement le cheminement normal de notre démarche et le mûrissement progressif de nos idées, mais j’ai décidé que cette année serait plus verte, plus responsable et surtout plus respectueuse !

Potager tomate permaculture

Comme c’est toujours mieux de partager son ressenti, ses petites victoires (défi Zéro Waste), ses petits échecs (le déodorant naturel…), je vais faire quelques articles “Green” sur le blog dans le mois à venir !

Ça parlera surtout d’initiation à la permaculture, de livres sympa, d’articles qui m’ont plu, de recettes à base de produits de saison, de “comment ne plus aller chez Zara, Mango, Promod etc”, de méditation, de produits de beauté bio, d’alternative aux tampons hygiéniques…bref des problématiques du quotidien, et surtout des réflexions sur notre contribution à une planète plus verte et une société bienveillante. Et parce que nos sacs à dos ne restent jamais très longtemps rangés bien sagement, on parlera aussi beaucoup de voyages, de belles découvertes et d’explorations !

Mont Fuji

 

 

J’ai hâte de partager tout ça avec vous, et en attendant je vous souhaite une très Belle Année 2018, pleine de douceur et de sérénité !

Faire le plein de magie

Une petite sélection de films de Noël pour profiter de l’ambiance magique de cette dernière semaine, sous un plaid avec une bonne tasse de chocolat chaud aux épices !

Pour retomber en enfance : La Belle et la Bête (The Beauty and the Beast)

La Belle et la Bête

L’adaptation en film de mon dessin animé préféré nous ramène en enfance et nous offre un moment de pure magie. Pour celles qui se rappellent des chansons par coeur, c’est l’occasion rêvée pour pousser la chansonnette !

 

Pour voyager dans le temps : Il était temps (About Time)

Il était temps

Sans aucun doute, l’une de mes comédies romantiques préférées ! La très belle histoire de Tim qui découvre à 21 ans qu’il peut remonter dans le temps, et qui tombe amoureux de Mary. Il a le pouvoir de revenir en arrière pour protéger ceux qu’il aime…mais tout ne se passe pas comme prévu.

 

Pour célébrer l’amitié : Beignets de tomates vertes (Fried Green Tomatoes)

Beignets de tomates vertes

Une très belle histoire d’amitié entre deux femmes qui vivent dans le sud des États-Unis dans les années 30, racontée par l’une d’elle 60 ans plus tard. Drôle, émouvant, fort, touchant…un cocktail d’émotions aussi riche que la recette des fameux beignets de tomates vertes.

 

À regarder avec vos frères ou votre copain : Jumanji (Jumanji)

Jumanji

C’est d’ailleurs ce que nous avons fait hier soir avec mon amoureux et quel bonheur de constater que malgré ses 20 ans, il n’a (presque) pas pris une ride ! Un vrai film d’aventure pour petits et grands qui nous replonge dans les parties de jeux de société effrénées de notre jeunesse.

 

Embarquement immédiat pour l’Aventure : La vie rêvée de Walter Mitty (The Secret Life of Walter Mitty)

La vie rêvée de Walter Mitty

Une histoire de rêves, d’aventures, de prises de risque…Ben Stiller est remarquable dans le rôle de Walter Mitty et on le suit au bout du monde, des étoiles plein les yeux ! Installez-vous confortablement dans votre canapé et envolez-vous pour un tour du monde hors du commun.

 

Un classique dont on ne se lasse pas : The Holiday (The Holiday)

The Holiday Cameron Diaz

LE film de Noël par excellence qui nous fait voyager entre la campagne anglaise et Los Angeles aux côtés de Kate Winslet et Cameron Diaz. À voir, ou à revoir, sous un plaid avec votre maman ou votre meilleure amie. Effet bonne humeur garanti !

 

Celui que j’ai vu 10 fois : Esprit de Famille (The Family Stone)

Esprit de Famille

Il y a des films comme ça, qu’on peut voir des dizaines de fois et dont on ne se lasse pas…je le regarde dans le TGV qui me ramène dans ma famille la veille de Noël et bien que je le connaisse par coeur, je ris, je souris, j’ai les larmes aux yeux. Un film drôle et touchant, avec un trio d’actrices que j’adore (Sarah Jessica Parker, Rachel McAdams et Diane Keaton), le Feel Good movie par excellence !

 

Pour rire aux éclats : La Courses au Jouet (Jingle All the Way)

La Course au Jouet

Quel bonheur de regarder Arnold Schwarzenegger en papa débordé qui a oublié d’acheter le cadeau de Noël de son fils et qui se retrouve à la veille de Noël avec une missions impossible : trouver un jouet est en rupture de stock !

 

Pour faire le plein d’émotions : Happy New Year (New Year’s Eve)

Happy New Year

Les destins croisés de couples et de célibataires le soir du nouvel an à New York. Un film plein d’amour, d’espoir, de paillettes et de magie qui réunit nos acteurs américains favoris !

 

Pour finir an beauté : Maman j’ai raté l’avion (Home Alone)

Maman j'ai raté l'avion

Vous connaissez Kevin ? Ce petit garçon de 9 ans que ses parents ont oublié et qui se retrouve tout seul le jour de Noël. Il va faire la rencontre de deux cambrioleurs qui ont sous-estimé la débrouillardise de la petit tête blonde. Retour en enfance assuré !

 

Et vous, quels sont vos incontournables des vacances de Noël ?

Cher Père Noël

À peine rentrée du Japon et déjà ma playlist de Noël tourne en boucle dans mes écouteurs ! Je n’y peux rien, toutes les années c’est pareil, je succombe aux lutins du Père Noël, j’ai un sourir niais devant les vitrines, je pourrai passer mon temps à manger des cinnamon rolls et à boire des Chai Latte et je regarde pour la 29e fois la “Course aux Jouets”.

Alors avant de vous parler du Japon en long, en large et en travers – je suis tombée amoureuse – je me suis dit que c’était plutôt  l’heure de la Wish List de Noël, avec mes coups de coeur du moment. Cette année, je suis dans une démarche de consommation raisonnée – en pleine lecture de “Vers la sobriété heureuse” de Pierre Rabhi – et j’ai donc opté pour des objets dont j’ai vraiment besoin, fabriqués par des marques respectueuses de l’environnement et de l’homme.

Liste de Noël
Wish List 2018

De gauche à droite :

1 – La boite à thé de Noël de La Thé Box

2 – “Au coeur de la permaculture” de Xavier Mathias*

3 – La veste imperméable Evolve II Triclimate de North Face

4 – Les mélanges à épices de Nomie : Les Irresistibles et Les Suaves

5 – Le sac Kaba sceau à monter soi-même de Ffil chez Altermundi 

6 – “Park Avenue” de Cristina Alger, “Chanson Douce” de Leila Slimani et “Bright lights, big cities” de Jay McInerney*

7 – Les magnifiques boots végane Stockholm taupe de Minuit sur Terre 

8 – La très belle robe à fleurs Olia de Ekyog

9 – Deux billets pour le ballet de Benjamin Millepied et Mauirce Béjart à l’Opéra de Paris

* Concernant les livres de ma liste, aucun lien vers un site internet, je suis sûre que, comme moi, vous les trouverez chez votre libraire de quartier ❤

 

N’oubliez pas d’abuser de thés de Noël et de pâtisseries à la cannelle !